EVENEMENTS‎ > ‎

Prix Daniel Tixier de l'initiative consumériste

                                          
Nutri-Score, lauréat du Prix Daniel Tixier 2018

 

Les étudiants de la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC ont remis le 6 juin dernier le Prix Daniel Tixier de la meilleure initiative consumériste au « Nutri-Score », grand vainqueur de la soirée, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’Institut National de la Consommation.

Ce prix récompense chaque année une initiative défendant les intérêts et les droits des consommateurs, prise par une personne, une association ou une entreprise. Le Prix Daniel Tixier, cofondé par la Chaire Grande Consommation et le département marketing de l’ESSEC en 2014, est un prix 100% mené par les étudiants, en hommage à Daniel Tixier, fondateur de la Chaire.

Le Professeur Serge Hercberg, ayant mené les travaux de recherche sur le Nutri-Score,  Anne-Juliette Serry et Pauline Ducrot, représentant l’agence « Santé Publique France », étaient présents pour recevoir le prix des mains des étudiants de l’ESSEC.

 

 

Le prix Daniel Tixier, un événement 100 % étudiants

 

Depuis 6 mois, Aliénor et Aurore, deux étudiants de la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC organisent ce prix reflétant les valeurs de la Chaire.

« Nous avons mené un travail approfondi d’identification des initiatives dès le début de l’année. Fin avril, nous avons choisi les cinq finalistes de cette édition », racontent Aliénor et Aurore.

Les étudiantes ont alors monté des dossiers sur chaque finaliste et les ont soumis à un jury 100% étudiants pour évaluer chaque initiative selon une grille d’évaluation et trois critères précis : l’originalité et l’aspect innovant du projet, les bénéfices et les impacts pour le consommateur, les perspectives d’évolution et de croissance du projet.  Le jury était composé de deux anciens organisateurs du Prix, six étudiants de la Chaire Grande Consommation et une étudiante de la Chaire Entrepreneuriat Social.

 

Découvrez les finalistes 2018

 

Quels étaient les finalistes de l’édition 2018 ?

  • QuelCosmetic, une application lancée par l’UFC Que Choisir, qui scanne les produits cosmétiques pour évaluer leur composition ;

  • Ferme France, une démarche collective visant à améliorer les performances sociétales des produits ;

  • Nutri-Score, le système d’étiquetage nutritionnel officiel ;

  • Yuka, une application qui scanne les produits alimentaires pour manger mieux ;

  • la Blockchain du Poulet d’Auvergne Filière Qualité Carrefour, qui trace la vie du poulet.

 

Ces cinq finalistes ont tous pour vocation d’aider les consommateurs à consommer mieux. Mais « consommer mieux, ce n’est pas forcément consommer plus, ni même consommer rusé, mais consommer éclairé », rappelait à juste titre Madame Tomas-Lacoste, Directrice générale de l’INC, lors de la soirée de remise des prix.  

 

Au cours de la remise du Prix, le Nutri-Score a finalement été récompensé comme étant l’initiative consumériste de l’année 2018 par les étudiants..

 

 

Le Nutri-Score récompensé par la Chaire Grande Consommation de l’ESSEC à l’Institut National de la Consommation.

 

Le Professeur Serge Hercberg a vivement remercié les étudiants pour ce prix : « c'est une grande fierté et un motif d'espoir de recevoir ce prix émanant d'une école de commerce prestigieuse (l'ESSEC) et attribué par un jury composé à 100 % de jeunes étudiants qui sont les managers de demain », en rappelant le double-intérêt du Nutri-Score : « L'intérêt majeur du Nutri-Score est de donner aux consommateurs une réelle transparence sur la qualité nutritionnelle des aliments, grâce à un outil simple, intuitif et compréhensible pour tous,  permettant aux consommateurs d'orienter ses choix vers des aliments de meilleure qualité nutritionnelle. Le Nutri-Score contribue également à inciter les industriels à améliorer la qualité nutritionnelle des aliments qu'ils produisent (reformulation, innovation, ...) pour mieux figurer sur l'échelle des couleurs que voit le consommateur. »


« Le Nutri-Score a vu le jour au terme d’un long processus de plus de 4 ans qui a permis la mise en place d’une concertation organisée par la ministre de la santé de l’époque réunissant industriels, distributeurs, associations de consommateurs, scientifiques, ministères concernés pour définir les modalités de mise en place du logo », a ensuite expliqué Anne-Juliette Serry de Santé Publique France.

 

Santé Publique France nous a fait part d’une très bonne nouvelle, annonçant de belles perspectives d’avenir pour le Nutri-Score : « Aujourd’hui 65 entreprises adhèrent au dispositif et cette semaine le groupe Delhaize qui est un grand groupe de distribution Belge vient d’annoncer la mise en place du Nutri-Score dès septembre. Il s’agit du premier groupe étranger à annoncer son adhésion au dispositif. C’est une très bonne nouvelle car nous avons besoin que le Nutri-Score se déploie au niveau européen pour s’imposer. »

 

« Je remercie très chaleureusement les étudiants membres du jury et j’espère que le prix Daniel Tixier donnera envie aux entreprises, qui n’ont pas encore adhéré au Nutri-Score de nous rejoindre », a conclu Anne-Juliette Serry. Avis aux industriels et distributeurs donc !



.