Anne-Camille Dequidt

Anne-Camille Dequidt, étudiante de la Chaire Grande Consommation, promo 31
 
«
Trop souvent, les universités et leurs travaux sont déconnectées des institutions, qu’elles soient politiques, sociales ou économiques. Cette initiative de la chaire Grande Consommation de l’Essec est selon moi une formidable opportunité de porter la voix de la jeunesse étudiante au monde politique. La crise agricole qui frappe actuellement la France me tient particulièrement à cœur. Nos campagnes et notre secteur agroalimentaire sont une richesse à conserver. Sur les cinq prochaines années, il faut rapidement corriger les incohérences du système, en particulier sa réglementation et ses normes, trop compliquées. Souvent décidées au niveau européen, elles sont déconnectées de la réalité de notre tissu de petites exploitations. Les normes de péremption et esthétiques par exemple, sont extrêmes. Savez-vous qu’aujourd’hui, s’il a été décidé qu’une belle courgette est une courgette qui pèse 200 grammes, toutes les courgettes dont le poids est supérieur seront jetées ! »